Les orgues numériques (05)

(Pour Alberto Santos-Dumont)

Le gestionnaire de contenu qui m’a permis de monter ce site propose du « texte intéractif ». Ce qui est vite dit puisqu’il n’offre aucune possibilité de modification au visiteur. Mais il me permet de composer des textes aléatoires par substitution de certains mots par ligne. Un peu comme dans Mille milliards de poèmes, constitué de « tickets de lecture » où chaque phrase est une page.

Pendant une minute, ces lignes plus ou moins calibrées au format de haïkus s’affichent sans suivre le même tempo. Comme un cadavre exquis que le seuil de la lisibilité rendrait vivant.

ciel lourd

plus qu'Alberto

à sa hauteur